Accordez du crédit
à votre santé mentale
Un plan d’action en santé mentale
débordant de ressources

La dépression saisonnière

La dépression saisonnière

Dépression saisonnière L’automne est déjà arrivé avec son festival des couleurs et également la baisse de la luminosité extérieure. Cette réalité nous affecte à des degrés variables à la veille de la saison hivernale. Pour certains d’entre nous, cette période altère le fonctionnement général ce qui est concordant avec la dépression saisonnière. Au Québec, on estime que près de 20 % de la population est touchée alors que pour près de 3 % la sévérité entraîne un trouble affectif saisonnier (TAS) (Lavoie, 2012). La dépression saisonnière apparaît soit en automne ou en hiver et se dissipe au printemps suivant. Notons aussi que pour poser le diagnostic, il doit y avoir eu deux épisodes au cours des deux dernières années (APA, 2013). Tout comme les symptômes de la dépression classique, les personnes présentant une dépression saisonnière peuvent ressentir un état de fatigue, de la somnolence diurne, de l’irritabilité, de la tristesse, de l’anxiété, un manque d’intérêt pour les activités de la vie quotidienne, des troubles du sommeil et de la concentration, une augmentation du poids et de l’appétit (en particulier pour les aliments riches en hy- drate de carbone) et ont tendance à s’isoler. Elle touche davantage les femmes, le premier épisode survient entre 20 et 30 ans et dure en moyenne quatre mois (Grenier, 2011). Causes étiologiques À ce jour, l’origine de ce trouble demeure inconnue. Plusieurs recherches s’intéressent au rythme circadien et à la mélatonine de même qu’à l’implication possible de certains neurotransmetteurs comme la sérotonine, la dopamine et la noradrénaline qui influencent l’humeur. D’autres facteurs peuvent y contribuer comme la sensibilité rétinienne et la vulnérabilité génétique et au stress, mais les chercheurs tendent vers une combinaison d’éléments pour conduire au TAS (Stuart-L & Ibay-D, 2012). Approches thérapeutiques La luminothérapie est efficace pour traiter le TAS et fait partie des traitements de première ligne reconnus par le CANMAT. L’exposition matinale d’une durée variant de 20 à 30 minutes, selon les individus, au flux lumineux d’une intensité de 10 000 lux est requise. Pour vous donner une idée de la puissance lumineuse, une maison dégage de 100 à 500 lux, une pièce bien éclairée jusqu’à 700 lux et une journée d’été ensoleillée jusqu’à 100 000 lux (Benhaberou-Brun, 2012). Les bienfaits du spectre passent par les yeux donc il est essentiel de les garder ouverts lors de la séance et de placer la lampe à environ 30 centimètres de soi (Lavoie, 2012).

Les bienfaits commencent à être ressentis dès les premières semaines d’utilisation chez 50 % à 80 % des personnes (Lavoie, 2012), mais si le traitement est interrompu, la rechute survient tout aussi rapidement. Il est donc recommandé de maintenir la thérapie lumineuse jusqu’au printemps. On note peu d’effets secondaires outre des céphalées, des irritations oculaires ou des nausées et à ce moment il est conseillé de diminuer la durée de la séance et de s’éloigner du faisceau lumineux. Pour ceux souffrant de troubles ocu- laires, il est essentiel de consulter d’abord un spécialiste avant d’entreprendre ce traitement (Stuart-L & Ibay-D, 2012). Il existe également d’autres moyens d’atténuer les impacts de la dépression saisonnière. L’exposition à la lumière du jour et la réorganisation des espaces de vie pour y avoir accès le plus possible sont à préconiser. Il faut atténuer l’anticipation négative de la saison hivernale en s’adonnant à des activités extérieures et s’assurer d’adopter un cycle veille/sommeil stable (Grenier, 2011). Enfin, il ne faut pas hésiter à discuter de la problématique avec votre médecin de famille afin qu’il vous conseille et puisse introduire, si nécessaire, une pharmacothérapie ou vous diriger vers une thérapie cognitivo-comportementale.

Jessica Larouche, Infirmière clinicienne Suivi intensif en santé mentale

En cas d’urgence

Centre de prévention suicide  418 545-1919 ou sans frais 1 866-277-3553
Info santé 811
Top