Accordez du crédit
à votre santé mentale
Un plan d’action en santé mentale
débordant de ressources

Aider un proche atteint d’une maladie mentale

La maladie mentale peut être une épreuve exigeante, et les personnes qui en souffrent ont besoin de l’appui et de la compréhension de leur entourage. Pourtant, il n’est pas toujours facile de savoir comment aider. Il n’y a pas de recette toute faite.

Comprendre la maladie

Les maladies mentales touchent des personnes des deux sexes, de tous les âges, de tous les milieux et de toutes les cultures. Au Canada, 1 personne sur 5 est atteinte d’une forme ou d’une autre de maladie mentale au cours de sa vie. Il peut s’agir de la dépression, du trouble bipolaire, d’anxiété généralisée, de phobies, de troubles obsessionnels compulsifs, de troubles de la personnalité, de schizophrénie, de troubles alimentaires, etc.

S’informer sur la maladie dont souffre notre proche permet de mieux comprendre ce qu’il ressent et de s’outiller pour l’aider. Cela contribue également à éliminer les préjugés à l’égard des maladies mentales. Pour obtenir de l’information, n’hésitez pas à consulter un professionnel de la santé ou à contacter l’une des nombreuses associations qui soutiennent les personnes atteintes d’une maladie mentale. Des références sont proposées sur ce site.

S’adapter à la situation

Toutes les maladies mentales entraînent, à des degrés divers, des changements dans l’humeur, les pensées, les émotions, les comportements et les relations avec les autres. Ces changements ont des conséquences sur la vie quotidienne de la personne malade, mais aussi sur celle de son entourage.

Il est parfois difficile de côtoyer une personne que la maladie rend triste ou irritable. Nous ne savons pas toujours comment réagir devant des comportements inhabituels ou des perceptions qui nous semblent irrationnelles. Si la personne malade a de la difficulté à prendre soin d’elle-même et des personnes sous sa responsabilité ou encore s’il lui est impossible de travailler ou d’aller à l’école pendant une certaine période, cela risque d’avoir un impact sur nos propres obligations.

Certaines stratégies sont utiles pour s’adapter aux répercussions, dans notre vie, de la maladie mentale d’un proche.

  • Prendre les choses au jour le jour et aborder les problèmes un à la fois.
  • Modifier nos attentes envers la personne malade et envers nous-même.
  • Respecter le plus possible le rythme d’évolution de chacun.
  • Lâcher prise lorsque nous faisons face à des situations que nous ne pouvons pas changer.

En cas d’urgence

Centre de prévention suicide  418 545-1919 ou sans frais 1 866-277-3553
Info santé 811
Top